Les otites chez le chien

Les otites chez le chien

Si votre chien penche la tête sur le côté voire gémit dès que vous lui touchez l’oreille et que des écoulements avec présence de pus ou de cérumen sortent de son oreilles, consultez rapidement votre vétérinaire afin qu’un diagnostic précis soit posé. L’otite sera traitée selon les cas.

L’otacariose

L’otacariose est une otite due à un parasite. Cet acarien s’installe dans le conduit auditif et s’y multiplie. Sa présence provoque une forte démangeaison, l’accumulation d’un cérumen sombre et très abondant. Ce type d’otite, assez contagieux, touche principalement les jeunes animaux ainsi que ceux qui proviennent de refuges ou de collectivités. Le traitement vise à tuer les parasites à tous les stades (adultes, larves et œufs). Il est important de traiter sur un temps assez long afin d’éviter une rechute. Le traitement peut être sous forme de pommade instillée localement ou sous forme de spot ou à déposer derrière le cou entre les épaules, plusieurs fois à quelques temps d’intervalles.

L’otite à malassezia

Les otites chez le chienLes malassezia sont des champignons naturellement présents en faible quantité sur la peau de nos compagnons et dans leurs oreilles. Cette présence modérée et normale n’a pas de conséquence. Mais parfois, à la faveur d’un déséquilibre, le nombre de malassezia vient à augmenter e rend leur présence pathogène. L’oreille sent mauvais, l’animal est gêné, il secoue la tête. Ses oreilles sentent mauvais et on observe un cérumen marron en quantité importante. Ce type d’otite concerne souvent les animaux sensibles à tendance atopique comme les bouledogues, les westies…

Le traitement local permet de restaurer l’équilibre mais le risque de récidive est important et il faut essayer de stabiliser ces animaux par des aliments particuliers ou des traitements stabilisant l’immunité.

L’otite bactérienne

Plus rare, l’otite bactérienne est due à la présence d’une bactérie qui se multiplie dans le conduit auditif. Le cérumen devient purulent, l’otite est douloureuse. Le conduit auditif est souvent très enflammé, remanié. Il devient plus étroit, tendant à aggraver encore l’otite. Le traitement consiste en l’application locale d’un antibiotique parfois associé à une prise par voie orale. Chez les animaux les plus sujets à ce type d’otites à répétition, il peut arriver au vétérinaire de proposer une intervention consistant soit à ouvrir le conduit auditif, soit carrément à retirer les bulles tympaniques. Ce traitement chirurgical offre un réel soulagement à l’animal.

Les otites sont des affections relativement fréquentes chez nos compagnons, certains étant plus prédisposés en raison de la forme de leurs oreilles (les cockers par exemple). La surveillance et le nettoyage régulier des conduits auditifs (ne jamais utiliser de cotons-tiges), avec un produit adapté et conseillé par le vétérinaire, permettent de limiter l’apparition des otites et de mettre en place un traitement le plus précocement possible.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.