Préparer sa visite chez le vétérinaire avec son chien

Préparer sa visite chez le vétérinaire avec son chien

Le rendez vous de Filou chez son vétérinaire est pris. Hélas, pour de nombreux propriétaires, le plus dur reste à venir et le déplacement sur place relève parfois du parcours du combattant.

Prévenir le mal des transports

En général,n la 1ère visite chez un vétérinaire se fait sans appréhension. Mais il est important de ne pas associer cette visite au 1er trajet en voiture. En effet, certains chiens ont le mal des transports même pour une courte distance. Arriver barbouillé ou souillé n’aide pas à optimiser le moment. Si vous savez que votre animal est malade en voiture, vous pourrez anticiper et aller chercher à la clinique des compléments alimentaires qui l’aideront à supporter le trajet.

Choisir le meilleur créneau

Essayez de choisir un horaire de rendez-vous à une heure de moindre fréquentation, que ce soit au sein de la clinique comme dans le quartier où elle se situe. En effet, l’agitation d’une sortie d’école voisine ou la présence de nombreux autres patients dans la salle d’attente sont autant d’éléments perturbateurs pour votre chien.

Penser à la sécurité

Votre chien doit porter un collier ou un harnais et être tenu en laisse. Quels que soient son âge et son niveau d’obéissance, la clinique reste une zone de stress. Il y a également les patients félins qui n’ont pas besoin d’un museau inquisiteur sur la porte de leur cage pour accroitre leur angoisse. Enfin, les sacs de croquettes exposés en salle d’attente, les pieds de chaises ou autres étagères sont autant de cibles tentantes pour un petit pipi qu’il serait convenu d’éviter.

Lisez également :   Nettoyer les oreilles du yorkshire : un guide étape par étape

Ne pas entretenir son stress

S’il est naturel de vouloir rassurer son compagnon, cette attitude contribue en fait… à renforcer sa peur. En effet, on la « légitimise » en adoptant une attitude trop protectrice. Il est préférable de faire preuve d’indifférence, de banaliser la visite. De la même façon, si votre animal a été agité sur la table d’examen, il ne faut pas le câliner en le remettant par terre. On récompenserait ainsi son comportement. C’est s’il s’est montré calme et coopératif qu’une friandise sera la bienvenue.

Faire un tour avant la visite

Le stress accentue les besoins naturels, tout comme la prise de température rectale. Ce n’est agréable pour personne et encore moins pour votre compagnon. Pour limiter ces désagréments, prendre le temps d’une ballade hygiénique avant la consultation est un bon automatisme.

Venir souvent à la clinique

Nos animaux associent la clinique vétérinaire aux souvenirs de ce qu’ils y ont vécu. La visite suivant une consultation douloureuse ou une intervention chirurgicale est souvent plus difficile encore. Il peut alors être utile d’y aller régulièrement pour peser votre animal ou chercher avec lui ses croquettes ou ses antiparasites. Les membres de l’équipe vétérinaire lui donneront une friandise ou une caresse, permettant d’associer le lieu à des souvenirs plus positifs.

Malgré ces conseils, certains animaux ont un tel degré de stress que cela ne suffira pas. Pour ceux-là, l’administration de médicaments en amont de la visite peut être proposée. N’hésitez pas à en parler lors de la prise de rendez-vous.

Les chiens les plus récalcitrants doivent être muselés et accompagnés d’un maître capable de les tenir. Pour limiter les risques d’accidents, il est indispensable de prévenir le vétérinaire.

Lisez également :   Puis-je utiliser un traitement vermifuge pour les chats sur les chiens ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.